Menaces: la preuve requise

Le procureur de la poursuite doit prouver, hors de tout doute raisonnable, que les paroles prononcées ont été interprétées comme de l’intimidation ou ayant comme objectif de susciter de la crainte ou être pris au sérieux.

Le contexte dans lequel ces paroles sont prononcées est naturellement très important lors d’un procès.

N’hésitez pas à communiquer avec moi pour de plus amples informations.

Me Micheline Paradis, avocate criminaliste

(514) 235-0783

Plus de 28 ans d’expérience

Possibilité de rendez-vous le samedi

Bureaux à Montréal, Laval et Repentigny

Urgence 24 hres/7 jours

Lire aussi:

PARTAGEZ CETTE PAGE: