Menaces: l’intention requise

Le procureur de la Couronne n’a pas à démontrer au juge que l’accusé avait réellement l’intention d’exécuter sa menace mais plutôt la crainte suscitée chez la présumée victime ainsi que le fait que cette menace n’ait pas été prononcée de façon innnocente.

N’hésitez pas à communiquer avec moi pour de plus amples informations.

Me Micheline Paradis, avocate criminaliste

(514) 235-0783

3 bureaux pour mieux vous servir: Montréal, Laval et Repentigny

Première consultation gratuite

Possibilité de rendez-vous le samedi

Lire aussi:

PARTAGEZ CETTE PAGE: